Conseils pratiques pour prendre soin de l’eczéma de l’enfant

eczéma

L’eczéma est une maladie bénigne de la peau qui peut toucher l’enfant dès l’âge de 3 mois. Généralement d’origine génétique, on l’appelle aussi dermatite atopique. Il apparait dans ce cas chez les nourrissons dont l’un au moins des parents est allergique. Mais l’eczéma de l’enfant peut aussi avoir une origine non liée à l’hérédité, auquel cas on l’appelle dermatite de contact. Cette affection disparaît généralement à partir de 4 ans, mais entre-temps elle peut récidiver par poussées et nécessite une prise en charge correcte pour le confort de l’enfant.

Qu’est-ce que l’eczéma de l’enfant?

L’eczéma est une dermatose dont les symptômes sont caractérisés par une peau très sèche, hyper perméable, irritable et couverte de rougeurs.  Cette lésion initiale se couvre de cloques qui se transforment ensuite en croutes sèches. Ces croutes peuvent tomber en quelques jours s’il n’y a pas de surinfections. Cette dermatose s’accompagne de démangeaisons qui rendent le nourrisson très irritable et ces prurits sont souvent sources de problèmes de sommeil pour ces derniers.

L’eczéma peut affecter plusieurs parties du corps : les épaules, le dos, les fesses, les faces externes des membres supérieurs, les faces internes des membres inférieurs et le visage. Pour ce dernier, les lésions touchent surtout les parties en relief telles que le front, le menton et le joues.

Il y a généralement deux catégories d’eczéma chez l’enfant selon l’étiologie. Il y a l’eczéma atopique ou dermatite atopique qui est l’apanage des nourrissons et dont l’étiologie est liée à l’hérédité. L’existence d’un terrain allergique chez l’un au moins des parents prédispose l’enfant à l’eczéma au cours de la première année de vie.

Certains enfants peuvent toutefois souffrir d’un eczéma non lié à la génétique. Cet eczéma appelé aussi dermatite de contact est causé par le contact direct avec une ou des substances que la peau de l’enfant ne supporte pas. Il s’agit de substances dites allergéniques qui pourraient exister dans certaines certains produits tels que savons, couches.de bébé.

L’eczéma du nourrisson peut récidiver par poussées et celles-ci peuvent être favorisées par certains aliments tels que tomates, œufs, fruits, arachide et lait. Ces poussées sont souvent à l’origine de surinfections des lésions et rendent l’eczéma chronique, d’où l’importance de sa prise en charge correcte et les soins quotidiens à faire pour l’enfant. Si vous voulez une aide concernant ces soins, un clic sur conseil eczéma bébé vous dirigera vers un site qui vous sera d’une aide capitale.

 Traitements de l’eczéma de l’enfant

Les médicaments prescrits par les médecins ne guérissent pas à eux seuls l’eczéma du bébé. Ils sont destinés à réduire l’intensité de l’eczéma et la fréquence de ses poussées et permettent ainsi de soulager le bébé.

Il s’agit en premier lieu des médicaments à base de cortisone à utiliser localement. Ces médicaments dénommés dermocorticoïdes sont utilisés sous forme de crème ou de pommade selon la forme et la localisation de l’eczéma. Les crèmes sont indiquées pour les eczémas avec lésions suintantes ou ceux localisés au niveau des plis. Pour les eczémas à peau sèche, on préconise les pommades. Ces médicaments permettent de minimiser l’inflammation et de calmer les démangeaisons, surtout lorsque l’eczéma touche le visage. L’application de dermocorticoïdes ne doit se faire qu’une fois par jour, soit le soir au coucher, soit après le bain, et ne doit être effectuée qu’au niveau des zones avec lésions.

Le médecin peut aussi prescrire d’autres médicaments : des anti-inflammatoires pour limiter l’évolution des lésions, des antiseptiques et des antibiotiques en cas de surinfections bactériennes. Des antihistaminiques pourraient être prescrites quand les démangeaisons associées à l’eczéma sont trop importantes et très gênantes pour l’enfant.

En tout cas, l’intervention d’un médecin doit être sollicitée à chaque fois qu’il y a des problèmes plus inquiétants tels que poussées aiguës avec lésions suintantes, inefficacité du traitement, insomnie persistante chez le bébé, symptômes d’allergie respiratoire ou allergie de contact, fièvre avec signes de surinfections des lésions.

Soins de l’enfant au quotidien

Il faut préciser que des mesures d’hygiène complémentaires sont très utiles pour renforcer l’efficacité de ces médicaments et prévenir les rechutes. Ces mesures d’hygiène doivent être réalisées au quotidien. Vous trouverez ci-après quelques conseils pour un eczéma de bébé.

Le bébé ne doit être lavé qu’une fois par jour soit à l’aide d’un  bain à l’eau tiède ajoutée ou non d’huile de vaseline, soit avec du savon doux ou surgras sans parfum ni colorants. Le bain est nécessaire pour l’hydratation de la peau mais elle ne doit pas trop durer (moins de 10 minutes). Le séchage du bébé doit se faire par tapotement à l’aide d’une serviette douce en coton.

L’enfant a besoin d’applications quotidiennes de crèmes émollientes et hydratantes sur tout le corps sauf sur les lésions d’eczéma. Ces crèmes permettent de limiter l’irritation de la peau et constitue une mesure préventive des poussées d’eczéma. L’application doit se faire en massage doux en effleurant juste la peau avec des larges mouvements circulaires.

La pulvérisation des lésions d’eczéma avec un brumisateur d’eau minérale pourrait aussi aider à calmer les démangeaisons. L’application de compresses d’eau fraîche peut avoir la même efficacité.

Moyens de prévention de l’eczéma de l’enfant

Bon nombre de moyens sont conseillés pour éviter l’apparition et les poussées d’eczéma chez l’enfant.

Les vêtements de l’enfant doivent être à base de tissus doux et soyeux. Le tissu en coton fin est très conseillé, contrairement aux tissus synthétiques. Ces vêtements doivent être légers autant que possible pour que l’enfant n’ait pas trop chaud, au risque d’avoir un excès de transpiration qui pourrait être nuisible à la peau.

Les vêtements du bébé doivent toujours être lavés avec du savon doux sans parfums ni colorants.

Il faut couper régulièrement les ongles du bébé ou lui faire porter des gants en coton léger la nuit pour éviter qu’il se fasse du mal en se grattant.

En temps froid, il faut protéger le visage de l’enfant en utilisant une pommade de protection et lui mettre au besoin un foulard en coton et des gants en tissu doux..

Eviter autant que possible l’exposition de l’enfant aux substances irritantes ou reconnues allergènes telles que pollen, moisissures, poussières, animaux domestiques, fumée de cigarette, détergents.